Principes directeur

(29.01.08)

1  But
La Confédération en sa qualité d’employeur et l’opinion publique posent aux cadres dirigeants et spécialisés des exigences élevées tant sur le plan de la qualité que celui des prestations. Etant donné que le succès d’une activité professionnelle au sein du Service public dépend, dans une large mesure, de l’engagement, de l’esprit et de la capacité des cadres à fournir des prestations, l’Association des cadres de la Confédération (ACC) œuvre pour une politique adaptée envers les cadres. Elle vise notamment à mettre en place des conditions d’emploi et de travail permettant l’engagement et le maintien d‘un personnel de première classe à des postes de cadres.

2  Représentation des intérêts des cadres
L’ACC représente les intérêts professionnels et économiques de ses membres vis-à-vis de l’employeur. Toute demande, qu’elle soit d’ordre matériel ou non, est traitée sur un même pied d’égalité. Pour ce faire, l’ACC prend en compte la situation particulière des cadres, qu’ils soient employeurs ou employés.
L’ACC entend suivre avec attention le développement de la politique du personnel. Elle intervient auprès des services compétents, lorsque les intérêts des cadres sont en jeu.
L’ACC apporte son concours aux sections composées de différents groupes professionnels ou aux sections regroupées par région en vue de sauvegarder leurs intérêts dans le cadre de l’ensemble des objectifs visés.

3  Autonomie
L’ACC est une communauté d’intérêts, libre, indépendante, neutre sur les plans politique et confessionnel. Au cas par cas, elle travaille avec d’autres organisations syndicales, tout en veillant à garder son autonomie.
En sa qualité d’organisation faîtière, l’ACC est un partenaire de négociations autonome face à la Confédération et aux Ecoles polytechniques fédérales (EPF). Elle participe directement aux négociations officielles avec le Conseil fédéral, le Département fédéral des finances, l’Office fédéral du personnel et PUBLICA ainsi que du conseil des EPF. Dans certains cas, elle s’adresse aux commissions compétentes de l’Assemblée fédérale.

4  Organisation
L’ACC est régie par un système de milice. Les membres du Comité directeur et du Comité central exercent leur activité à titre accessoire. L’organisation est assumée par des fonctionnaires cadres qualifiés qui se mettent à disposition au sein de l’association.
5  Relations publiques
L’ACC vise une politique de l’information moderne et adaptée. Néanmoins, il lui arrive de rendre des avis sur des questions d’actualité, notamment sur la politique du personnel, en publiant des communiqués de presse.
Les membres de l’ACC sont régulièrement informés par la revue de l’association (Communications ACC), par Internet www.vkb-acc.ch, par le biais de l’assemblée générale ainsi que par des manifestations et communications des sections.
L’ACC entretient des contacts avec des parlementaires et d’autres personnalités issues des milieux politiques, économiques et scientifiques.

6  Activités internationales
L’ACC entretient des relations avec des organisations de personnel internationales, poursuivant les mêmes objectifs. Elle veille à exposer, de façon adéquate, son point de vue et à faire valoir, au niveau international, les intérêts de ses membres.